En général, lorsque je choisi  le lieu de mes séances photos,  je m’assure toujours que l’endroit sélectionné permette de faire suffisamment de prises de vues différentes dans un même secteur. Cela permet de gagner du temps et évite bien sûr de devoir interrompre le shooting pour traverser la moitié de bordeaux !

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire complètement l’inverse : Au fur et à mesure de mes déplacements quotidiens, j’ai pu repérer une multitude de « mini spots » où j’aimerais beaucoup faire quelques photos, mais qui ne présentent pour autant pas suffisamment d’intérêt pour y faire une séance complète.

Après sélection de ces lieux en fonction de leur relative proximité géographique, je propose  à Louise de les explorer les uns après les autres. Aujourd’hui, nous sélectionnons donc la Rive Droite avec les alentours de Floirac –Dravemont, une partie du quartier de Bordeaux Benauge ainsi que la gare de Cenon.

Le rendez-vous est prit à neuf heures un lundi matin, ce qui nous laisse la matinée pour prendre notre temps, à Louise de changer de tenues plusieurs fois et de réaliser une séance photo agréable dans la joie et la bonne humeur.

Au final, à l’issue de cette matinée très positive nous découvrons que des lieux plutôt quelconques au premier abord peuvent se révéler être des décors de photos plutôt chouette avec un peu d’imagination ! Et vous, qu’en pensez-vous ?

Après cette séance photo, nous partons nous rafraichir autour d’un café frappé le temps de réaliser la désormais traditionnelle interview.

 

Qui est Louise ?

 

Louise est une jeune femme de dix sept ans. Lycéenne, elle s’apprête à rentrer en terminale dans quelques jours.

D’origine franco-allemande, Louise est trilingue (en plus du français et de l’allemand, elle parle également couramment anglais). Pour elle, les langues c’était une évidence, c’est pourquoi elle prépare actuellement l’Abibac, qui lui permettra d’obtenir le bac français et allemand conjointement.

Par ailleurs, Louise est également modèle photo depuis environ un an.

Tout a commencé il y a deux ans quand une photographe amateur présente sur les réseaux sociaux, Emeline Perez, la contacte sur Instagram pour réaliser un shooting. A l’époque, Louise n’envisage pas du tout de devenir modèle, elle manque de confiance en elle et a peur que les photos rendent mal. C’est pourquoi elle refuse une première fois cette opportunité. Mais, lorsqu’Emeline la contacte à nouveau l’an dernier, elle se décide à accepter. Finalement, elle prend beaucoup de plaisir à réaliser cette séance photo et adore le résultat. Dans la foulée, elles décident de faire une deuxième shooting ensemble.

Ensuite, Louise ne fait plus aucun shooting jusqu’au mois d’avril dernier, date à laquelle elle est contactée par un duo de photographes pour un projet de plus grande envergure.

Depuis elle n’arrête plus ! Elle adore poser, même si elle ne se voyait pas du tout modèle photo à l’origine ! Elle trouve notamment que la photo l’aide beaucoup au niveau de son estime de soi et cela l’aide à prendre confiance en elle.

Louise est de manière plus générale passionnée par toutes les disciplines artistiques : elle chante, elle danse, elle compose au piano, et présente un intérêt pour tout ce qui en lien avec la musique, la photographie et le dessin.

Après l’obtention de son baccalauréat, elle envisage de prendre une année sabbatique qui lui permettra de gagner un peu d’argent et d’être sûre de son choix d’orientation.  Pour l’instant rien n’est définitif mais Louise envisage plusieurs options : éventuellement rentrer en agence pour pouvoir commencer à travailler en tant que modèle rémunérée (elle est déjà en contact avec une agence basée à Lyon qui lui offrirait l’opportunité de pouvoir avoir des contrats dans plusieurs pays). Louise envisage aussi l’idée d’aller dans un autre pays quelque temps, l’Allemagne ou encore l’Angleterre où même un pays où elle ne parle pas la langue.

Ensuite, elle souhaite reprendre ses études, en France ou peut-être en Allemagne. Louise aimerait pourquoi pas étudier la criminologie ou, plus probablement le commerce international ce qui lui permettrait de tirer profil de ses compétences linguistiques.

De façon plus immédiate, Louise a également un projet qui lui tient à cœur et dont elle a envie de parler. En ce moment, Louise connait une mauvaise passe. Elle est constamment interpellée et accostée dans la rue ou les transports en commun. Il y a deux mois, elle a même été physiquement agressée car elle a refusé de donner son numéro de téléphone. C’est une situation qu’elle aimerait pouvoir dénoncer.  Pour cela, Louise aimerait beaucoup pouvoir réaliser un projet photographique, en collaboration avec une maquilleuse et un photographe pour réaliser un portait témoignant du harcèlement dont les femmes sont souvent victimes.

Un beau projet, très courageux et touchant que je souhaite pouvoir aider Louise à réaliser !

En attendant, je vous laisse la retrouver sur Instagram par ici !

Article suivant ←                                                                                                                                                             → Article précédent

error: Si vous êtes intéressé par des photos, contactez-moi via le formulaire de contact !