Nouvel article pour un projet qui me tenait très à cœur aujourd’hui ! Vous avez sûrement du le remarquer, j’adore les couleurs, les lumières et jouer avec l’environnement. Si j’ai commencé à apprivoiser la lumière du soleil il y a un déjà longtemps que j’ai envie de réaliser une séance photo de nuit. Parce qu’il faut bien une source de lumière tout de même et que je souhaitais travailler en extérieur, je cherchais depuis un moment un endroit suffisamment éclairé de nuit pour rendre cette séance photo possible. Oui oui, je sais que le centre ville de bordeaux est parfaitement éclairé de nuit, ainsi que le Pont de Pierre ou Chaban Delmas qui sont des choix évidents, mais justement un peu trop évidents !  Je voulais aussi un lieu atypique et original. Pas simple mais que celui qui n’a jamais fait son difficile me jette la première pierre !

Et puis un jour, je passe par Bordeaux-Lac de nuit et je réalise que le parking est l’endroit idéal pour réaliser ce projet. Les lumières vertes du rez-de-chaussée, les colonnes blanches, les escalators et l’ambiance urbaine du parking offrent autant de possibilité que l’on peut en imaginer.

Malo, que je trouve parfaite pour ce projet est partante ! Et, lorsque je lui confie que j’imagine une séance photo en duo, elle me propose immédiatement Nico, son copain avec qui elle a commencé à réaliser des shooting depuis peu.

C’est validé et nous nous donnons rendez-vous un soir sur semaine peu avant le coucher de soleil. Je vous passe les péripéties de mon pneu qui éclate en route et nous oblige à reporter le shooting au lendemain soir et entre directement dans le vif du sujet ! Sur place, petite surprise que je n’avais pas prévu (honte à moi), même s’il fait bientôt nuit, Auchan n’est pas encore fermé et il y a encore beaucoup de monde sur le parking (Oups !). Heureusement, l’étage du parking est déjà presque vide et nous décidons donc d’y commencer la séance photo.

On s’éclate avec les perspectives et les éléments du décor : caddies, escaliers de secours, lignes des places de parking, … Puis on s’attaque à l’escalator. Très honnêtement je n’avais pas anticipé comment y faire concrètement les photos. J’aime l’idée de la perspective prise de l’escalator d’en face alors je descends appareil photo en main tandis que Malo et Nico montent et je mitraille lorsqu’on se croise. Pas très pratique, mais on rigole bien !

Au final, le courant passe bien entre nous trois et nous passons une bonne partie de la soirée à explorer le lieu et discuter. Ce shooting s’avère être un excellent moment de rigolade mais aussi productif car, pour une première, les photos sont plutôt réussies vous ne trouver pas ?

 

En tout cas, c’est avec un réel plaisir que je vous présente Malo et Nico aujourd’hui :

Malo :

Malo a vingt deux ans. Danseuse depuis ses cinq ans, elle est obligée d’arrêter il y a deux ans à la suite d’une rupture des ligaments croisés. Elle décide donc de se reconvertir et c’est ainsi qu’elle devient maquilleuse. Un choix évident car c’est également une activité qu’elle adore depuis très longtemps, toujours liée à la danse puisqu’elle a commencé en prenant l’habitude de maquiller ses amies lors des représentations. Une activité qui démarre mais Malo ne s’ennuie pas et multiplie déjà les projets en collaborations avec photographes, modèles et collectifs, ce qui lui permet de réaliser un portfolio de qualité et construire son réseau.

Malo devient modèle photo un peu par hasard : maquilleuse, elle publie une photo d’elle sur un groupe d’échanges entre modèles et photographes et qu’elle voudrait collaborer avec des gens pour se faire la main et des photographes la contactent pour une séance photo. Elle décide de se lancer au passage car cela lui permet de faire des choses différentes et qu’elle a toujours aimé la photo et l’art en général : véritable multi passionnée, elle a pratiqué la guitare, le piano, la danse, …

Nico :

Nico a vingt six ans, il est comédien. Une passion depuis toujours, enfant déjà il adore interpréter des personnages. A l’école, lorsqu’il est appelé au tableau , il préfère faire le pitre et faire tout le contraire de ce qui lui est demandé.

Avec le recul, Nico réalise que cela provient probalement d’un manque de confiance en lui, jouer la comédie lui permet de se cacher derrière les personnages qu’il interprète. Plus jeune, il souhaite prendre des cours de théatre mais, pour son beau-père être acteur n’est pas une carrière envisageable. Inquiet de son jugement, Nico n’ose donc pas se lancer.

Originaire de Paris, il arrive à Bordeaux et décide de se franchir le pas. Il trouve un cours de théatre quasi immédiatement. Après pas mal d’étapes et de boulots en tout genre, Nico est a présent prêt à se donner les moyens de vivre de sa passion. Un choix de vie qu’il adore mais qui n’a pas été toujours facile. Aujourd’hui, être entouré d’artiste lui permet également de s’épanouir dans ce domaine.

 

Malo & Nico se rencontrent totalement par hasard, il y a maintenant plus de six mois lors d’une soirée chez des amis. Alors que n’y l’un ni l’autre ne cherchait de relation sérieuse,ça a été le coup de foudre immédiat entre eux !

Ils se soutiennent l’un l’autre et espèrent chacun vivre de leur passion mais ils sont également motivés par des projets communs : déjà les shooting ensembles, mais ils souhaitent également monter des projets de plus grande envergure mêlant leur passions respectives pour la danse, la comédie et le maquillage.

De mon côté, j’ai adoré ce moment passé avec Malo & Nico et leur souhaite la plus grande réussite dans leur projets. Pour les retrouver ça se passe par ici :

Sur instagram : le profil modèle de Malo par ici et son profil MUA par .

Sur Instagram & Facebook pour Nico.

Article suivant ←                                                                                                                                                                     → Article précédent

error: Si vous êtes intéressé par des photos, contactez-moi via le formulaire de contact !