Une séance photo d’inspiration sirène avec Rébecca

Une séance photo d’inspiration sirène avec Rébecca

Aujourd’hui, je reviens sur un shooting un peu différent de ceux que je vous propose en général, fruit d’une collaboration entre Rébecca (modèle), Hanifa (maquilleuse) et moi-même (je n’ai pas besoin de préciser photographe, si?).

Cet été, le rythme de mon activité s’est un petit peu ralenti, c’est donc l’occasion de développer quelques projets personnels. J’ai déjà travaillé avec Rébecca à plusieurs reprises et cela faisait un petit moment que nous discutions d’une collaboration.

Après un nombre incalculables d’idées hétéroclites et plus ou moins réalisables échangées pendant des jours, c’est Rébecca qui me propose cette séance photo sur le thème sirène. L’idée lui vient de sa fille, fan du dessin animé « Zig et Sharko » (ne me demandez pas plus de précision !), de la sirène Marina et de sa crinière rousse. Avec ces photos, Rébecca a voulu montrer à sa fille qu’une sirène pouvait être noire et aussi belle.

Je suis bien évidemment partante pour réaliser ce joli projet, sans compter que je suis totalement emballée à l’idée d’organiser une séance photo à thème, couplée à un maquillage artistique professionnel, ce que je n’avais encore jamais fait de manière aussi aboutie.

Pour le lieu de notre shooting, je sélectionne le parc de Bourran, à Mérignac, qui abrite en son sein une jolie petite cascade ombragée.

Nous nous retrouvons donc là-bas en fin de journée, pour profiter d’une lumière optimale. Hanifa commence le maquillage de Rébecca tandis que je m’occupe de repérer les lieux plus amplement.  Pas de chance, à cette saison (j’aurais pu m’en douter mais avec ce qu’il a plus cet hiver, j’avais choisi d’être optimiste), la cascade n’est pas très fournie. Ce n’est en soit pas très grave, bien au contraire, car cela nous permet de nous faufiler entre les filets d’eau dans des endroits qui auraient été probablement inaccessibles  dans d’autres circonstances.

Bon par contre, c’est infesté de moustiques mais on ne peut pas tout avoir !

Evidemment, en ancienne « addict de la pose longue » qui se respecte, cette cascade me donne immédiatement envie de réaliser un effet filé de l’eau. Heureusement, j’ai toujours mon trépied dans le coffre de ma voiture et c’est l’occasion de faire quelques expérimentations.

Pour la première fois je m’essaie à la photographie de portrait sur trépied et je dois dire que c’est un petit peu déconcertant, d’autant plus que je dois installer mon équipement sur les rochers et qu’il n’est pas simple de parvenir à la stabilité de mon échafaudage. Par chance, je peux compter sur le professionnalisme de Rebecca qui tient la pose aussi longtemps que nécessaire pour réaliser des photos nettes. En plus, avec le bruit de l’eau, nous sommes obligées de communiquer par signes pour nous faire comprendre, pas simple !

Nous terminons toutefois le shooting de manière plus classique avant que nous ne finissions complètement dévorés par les moustiques ou par un ragondin ou encore que mon appareil photo ne tombe dans la cascade.

 

Il est maintenant temps de vous présenter Rébecca :

 

Modèle photo, membre fondatrice d’une association, hôtesse d’accueil, … Rebecca est une jeune femme aux multiples talents !

Rebecca a vingt huit ans. D’origine gabonaise, elle arrive à Bordeaux en 2008 pour y poursuivre des études de Droit et de Langues Etrangères. Passionnée de mode depuis son adolescence, elle grandit influencée par les top-modèles noires du vingtième siècle (Naomi Campbell, Iman Bowie, Katoucha Niane, Alek Wek,…), non seulement par leur beauté singulière qui a fait d’elles les premiers modèles noires à défiler pour les grands noms de la mode et  à être en couverture des plus grands magazines de mode, mais aussi par leurs expériences personnelles et leur investissement pour faire accepter la femme noire dans ce milieu où les stéréotypes sont légions.

Véritable passionnée, Rébecca a toujours su qu’elle baignerait dans le monde de la mode. Tout commence lorsque, encore étudiante, elle rencontre la créatrice de mode Rosa M. Créatrice quand elle pousse la porte de son atelier pour y faire une retouche sur une robe. Tout commence par un premier défilé, puis un shooting pour la créatrice. L’année d’après, elle termine ses études et décide de se lancer plus sérieusement.

Depuis, deux années intenses et riches ont passé et à ce jour, Rébecca pose pour des projets artistiques autant en collaboration avec des photographes amateurs mais aussi en projet professionnel avec des photographes professionnels, dans le cadre de concours photos, expositions, affiches publicitaires pour des marques de vêtements ou cosmétiques. Elle participe aussi bénévolement à des défilés de modes organisés par les différentes écoles de mode de Bordeaux. Pour cette activité, Rébecca se déplace beaucoup en France, mais elle aimerait beaucoup étendre cette expérience dans toute l’Afrique. Par ailleurs, Rébecca est aussi mannequin au sein de l’agence Sindy Bop à Bordeaux.

Rebecca est un modèle caméléon, elle adapte les styles et attitudes en fonction des demandes des photographes mais elle garde un attachement particulier à la mode africaine et en rajoute toujours une touche dans ses photos, grâce à un vêtement, un bijou, un accessoire ou même un maquillage, afin de représenter ses origines et de les mettre en valeur.

Modèle, mais pas seulement, Rébecca est également hôtesse d’accueil. Un métier qu’elle aime beaucoup car cela lui permet de travailler dans des endroits somptueux et rencontrer des personnes formidables, ainsi que pratiquer les différentes langues étrangères qu’elle a étudié.

A coté de toutes ces activités, Rébecca souhaite aussi partager cette passion de la mode et transmettre ses connaissances et son savoir-faire. C’est pourquoi, avec deux amies, elles ont monté une association qui a pour but de proposer un accompagnement aux jeunes talents (modèles, maquilleurs, coiffeurs, photographes…). L’association organise des shooting ou défilés, ainsi que des ateliers permettant aux jeunes talents de gagner en notoriété mais aussi en savoir-faire.

Attachée à ses racines, Rébecca souhaite développer l’activité de modèle en Afrique. Toujours dans la mode,  elle aimerait arriver à organiser des partenariats avec des créateurs africains pour des défilés à thèmes sur la scène internationale. Son ambition est de propulser les jeunes talents, que ce soit dans la coiffure, le maquillage ou la photographie et la vidéo, afin qu’ils aient plus de visibilité.

Aujourd’hui, Rébecca est maman, salariée, modèle et secrétaire d’une association. Endosser toutes ces casquettes lui demande beaucoup de temps, d’énergie et de sacrifices, mais cela ne l’empêche pas de continuer à croire en ses rêves et en sa capacité à les réaliser !

Son parcours est, je pense, extrêmement inspirant et je souhaite de tout cœur à Rébecca de réussir à atteindre ses objectifs.

En attendant, je vous invite à la suivre sur les réseaux sociaux : sur Instagram & Facebook.  Pour accéder à son book, c’est par ici !

Vous trouverez également par ici l’instagram d’Hanifa, qui a réalisé ce superbe maquillage ainsi que celui de Laura, à l’origine de la superbe coiffure de Rébecca.

Article suivant ←                                                                                                                                                                     → Article précédent

Une séance photo Fashion & Lifestyle avec Sawour

Une séance photo Fashion & Lifestyle avec Sawour

Aujourd’hui je vous présente Sawour, une marque de vêtements réalisée par la talentueuse Leila pour qui j’ai réalisé une série de photos visant à promouvoir sa marque. L’idée était de réaliser de belles photos lifestyle dans les rues de Bordeaux pour mettre en valeur les tenues dans un environnement urbain.   Pour cela, nous avons fait appel à trois superbes modèles : Idrissa, Lauriane et Rebecca et avons organisé ce shooting sur deux matinées. Pour bénéficier de la belle luminosité du début de journée déjà, avoir le temps de passer entre les gouttes en cas de pluie (ce qui n’a pas manqué !) mais aussi de placer nos images dans des décors différents (aux abords de la Porte de Bourgogne le premier jour et aux Quinconces le jour suivant).

Sawour, c’est avant tout l’histoire d’une jeune créatrice passionnée !

 

Derrière la marque se cache Leïla, férue de mode depuis toujours : Initialement opticienne, elle décide de se reconvertir en 2014 et de débuter des études de styliste modéliste. Diplôme en poche, c’est à Paris que Leïla apprend les ficelle du métier en effectuant des stages chez Chevignon puis Yiquin Yin où elle y découvre les coulisses des défilés et apprend à travailler sur un  modèle de A à Z, du patronage à la confection du modèle final. Elle enchaine par la suite les missions de travail auprès des maisons de coutures tel que Loewe, Givenchy et Chanel, …

Une expérience complète qui lui permet de découvrir tous les aspects de la création à l’issue de laquelle Leila estime qu’il est temps de rentrer se jeter à l’eau et de créer son entreprise. Sa première collection représente l’aboutissement d’un projet muri pendant plus de cinq ans.

Modèle : Rebecca

Une collection qu’elle part présenter en avant première au « Pret-A Cover™ BuyersLane » du 28 mars au 2 avril dernier à Dubai’s City Wall. Cet évènement de mode modeste de renommée tient place annuellement à Dubaï. C’est pour Leila l’occasion de  présenter officiellement Sawour au grand public et aux professionnels du milieu. Cette rencontre s’avère extrêmement positive et sa collection a reçu un accueil plus que favorable.

Modèle : Lauriane

De retour à Bordeaux, Leila continue à travailler activement au développement et à la promotion de Sawour avec pour projet d’être présente à l’international et notamment dans les pays du Moyen Orient et l’Indonésie, pays où l’intérêt pour la mode modeste est particulièrement développé.

Vous l’avez compris, l’identité de la marque Sawour correspond aux codes vestimentaires de la mode modeste, un style affirmé pour plusieurs raisons : déjà par l’intérêt de Leila pour la mode modeste de part ses origines, franco algérienne, elle a grandi bercée dans cette double culture. Ce choix s’explique aussi par les goûts personnels de Leila et sa façon de s’habiller et enfin, parce que la mode modeste représente un marché en pleine expansion depuis quelques années déjà.

 

Mais alors, la mode modeste, c’est quoi ?

C’est une façon de s’habiller qui couvre généralement tout ce qui se trouve au dessus du genou et du coude. Une mode couvrante dont l’idée principale réside dans la réappropriation de la mode par la femme et correspond à une forme d’expression qui permet aux femmes de sortir des carcans marketing de la femme sexy, trop souvent « objetisée » dans les publicités.

Féministe mais sans l’être vraiment, elle nous rappelle que les femmes sont propriétaires de leurs corps et, que dans une société où la femme est souvent jugée par sa façon de se vêtir, il est capital de pouvoir être libre à sa manière et que chacune d’entre nous devrait avoir la possibilité de faire ses choix en son âme et conscience sans être accusée de trop ou ne pas assez cacher son corps.

Pour Leila, l’important est de sublimer le corps de la femme avec de beaux vêtements et montrer qu’il est possible d’être tendance et stylée sans forcément exposer son corps.

Inspirée par les tendances de la rue, les défilés de haute-couture, … Leila fonctionne avant tout au coup de cœur. Elle adore chiner, regarder les tissus qu’elle a besoin de toucher et de voir pour se décider. Alors, en fonction de la matière, du tombé, de la texture elle détermine quel vêtement elle pourrait réaliser.

Modèle : Idrissa

Leila crée ainsi une ligne de vêtements originaux et colorés mais aussi confortables et glamour que je vous invite vivement à découvrir plus amplement sur son site internet : www.sawour.com et sur Instagram.

Et, parce que cette séance photo n’aurait pas été la même sans la disponibilité et le professionnalisme de nos trois modèles, je vous invite également à aller découvrir leurs univers !

Idrissa est sur Instagram

Rebecca : son Instagram & son Book

Lauriane : Son Instagram et son Book. Vous pouvez également retrouver l’article complet consacré à Lauriane par ici !

Une journée chez Oasis Coworking

Une journée chez Oasis Coworking

Voici un article un peu différent de ceux auxquels je vous avais habitué jusqu’à présent. Je vous présente aujourd’hui deux jeunes entrepreneurs, Mathieu & Quentin et leur tout nouveau bébé : l’espace de Coworking Oasis, ouvert il y a tout juste deux mois à Cenon.

Alors déjà, Oasis Coworking c’est quoi ? Un lieu de travail bien sûr mais pas seulement, c’est aussi un lieu de rencontres et d’échanges, un lieu multidimensionnel pensé pour la convivialité et accompagner les entrepreneurs dans tous les aspects de leur vie.

Derrière ce lieu se cachent deux entrepreneurs : Mathieu et Quentin, ils se sont rencontrés il y a cinq ans en faisant du théâtre d’improvisation et sont depuis devenus amis.

 

Présentations :

Mathieu est un ancien consultant en développement durable. Après des études à Perpignan, il a vécu à Londres pendant cinq ans puis est revenu s’installer à Bordeaux, d’abord dans le quartier de Saint Michel, puis à Cenon. C’est quelqu’un de passionné et de profondément attaché au lieu humain : un de ses projets initial était d’ouvrir une Auberge de jeunesse sur Bordeaux, ce projet n’a pas encore abouti mais vous devinez le parallèle et l’idée de lieu de rencontres et de partages qui sous-tendent les deux projets.

De gauche à droite : Quentin & Mathieu

Quentin lui travaille initialement dans la communication, principalement dans le milieu de l’insertion sociale et dans les collectivités publiques. Il a été notamment Chargé de communication à la Mairie de Pauillac, à la Maison de l’Emploi de Bordeaux et à la mission locale de Bordeaux. Ses valeurs rejoignent celles de Mathieu, c’est donc tout naturellement qu’ils ont décidé de monter ensemble une boîte de communication il y a maintenant deux ans.

L’Oasis se place dans la continuité de leur collaboration : ils ont commencé à travailler chez Mathieu puis l’idée d’avoir des bureaux pour leur entreprise s’est développée et avec elle celle de partager leurs bureaux jusqu’à créer un espace qui pourrait accueillir d’autres entrepreneurs : ainsi, le projet Oasis Coworking est né.

Leur philosophie ? Même si on est ici pour travailler, on y est aussi pour créer du lien humain !

Mathieu et Quentin voulaient créer un lieu de partage et avoir plein de « potes » avec qui échanger, manger, … En résumé, un lieu propice à l’entreprenariat et au partage.

C’est pourquoi ils ont pensé ce lieu pour qu’il soit agréable à vivre : pour travailler bien sûr, avec un grand Open Space lumineux, mais aussi des bureaux, deux salles de réunion et du matériel professionnel, mais aussi pour se détendre grâce à la salle de repos, le coin détente avec cuisine aménagée et les canapés confortables.

Cet espace a également été pensé en respect de l’environnement : peintures écologiques sur les murs, meubles de récupération (pour l’anecdote, la cuisine appartenait aux parents de Mathieu, ils lui ont simplement donné un bon coup de jeune), énergie renouvelable et même un projet de compost des déchets qui devrait aboutir d’ici septembre.

Mais ce qui fait véritablement la différence d’Oasis Coworking, c’est la dimension multiple de cet espace. Le concept étant que cet espace peut servir à pleins de choses différentes : galerie d’Art par exemple, les murs accueillent actuellement les peintures « Surf Art » du talentueux Pascal Péris, artiste Bordelais qui réside à présent sur Lacanau. Le lieu comprend une dimension événementielle assez importante  et héberge notamment des Afterworks ouverts à tous très régulièrement (le prochain est le 31 mai, SaveThe Date !).

En résumé, Oasis Coworking est un lieu hybride où on peut mêler travail et loisirs. Quelques exemples : il y a déjà eu des dégustations de vin et la salle de réunion est très prochainement réservée pour un cours de Yoga. Bref, c’est l’endroit idéal pour entreprendre dans une ambiance conviviale !

Facilement accessible en transports en commun (Arrêt de Tram A – Cenon Gare), l’implantation de l’Oasis n’est pas un hasard et correspond à un vrai besoin des entrepreneurs de la Rive Droite où les espaces de Coworking se font encore rares. En ce qui me concerne, je suis séduite par le concept et je vous invite vivement à aller découvrir ce bel endroit !

Toutes les infos sont à retrouver sur le site internet de l’Oasis, n’hésitez-pas à vous abonner à la Newsletter pour ne rater aucun évènement ! Vous pouvez également suivre l’actu du Coworking sur les Réseaux Sociaux, Facebook & Instagram !

error: Si vous êtes intéressé par des photos, contactez-moi via le formulaire de contact !